Quel est le rôle d’un avocat en matière de succession ?

Le droit de succession est la matière juridique qui traite des procédures d’enchainement de biens au sein d’une famille ou non. L’homme de loi qui s’occupe de cette branche est un avocat spécialisé dans le domaine. Quelle est en réalité sa mission ? Découvrons dans cet article, la fonction d’un avocat chargé des questions d’héritage.

Comment l’avocat doit faire comprendre au client ce qu’est la succession ?

La première fonction de l’avocat en matière de succession est celle de faire comprendre cette branche à son client. Ainsi, il doit donner des explications sur ce que représente un héritage. Pour y arriver, l’homme de droit doit fournir des clarifications sur les thèmes utilisés dans le domaine. Il fournira donc des éclaircissements sur le testament olographe et le rapport à la masse d’une part. D’autres parts, il définira la thématique quotité disponible et l’envoie en possession. L’avocat chargé des problèmes d’héritage doit aussi détailler ce qu’est une déclaration de succession. À l’instar de ces clarifications, le chargé de succession doit présenter à son client, le règlement qui concerne la passation d’un bien. D’après cette règle, un descendant a le droit de réclamer le patrimoine d’un parent décédé. Il en est de même pour une veuve qui veut hériter d’une partie des biens de son mari mort. Il faut aussi noter qu’en matière de succession, l’avocat doit pouvoir dire si l’affaire doit aller ou non devant les tribunaux.

A lire également  Pour quelles raisons doit-on contacter un avocat d'entreprise ?

Comment l’homme de droit doit guider son client ?

Le second devoir de l’avocat en matière de droit est celui d’être le guide de son client. Lorsque vous êtes face à une situation de partage de patrimoine, l’homme de droit devra faire une analyse de la situation. Il doit surtout se consacrer à l’aspect juridique. Afin de comprendre et d’analyser le problème, il doit écouter le client avec attention. Il doit lui poser des questions claires. Il a aussi l’obligation de prendre connaissance des documents mis à sa disposition par le client. La finalité de l’analyse de l’avocat est de pouvoir émettre un jugement. Une fois le jugement émis, il doit appuyer son client dans la définition de ses objectifs. Pour atteindre les buts fixés, l’avocat doit proposer des étapes à suivre. Il s’agira de mettre en place une méthode appropriée au cas du client. Vous pouvez essayer un règlement amiable ou recourir à un notaire. Quelle que soit la méthode choisie, le rôle de l’avocat est de vous guider tout le long du processus.

Qu’en est-il de sa mission d’assistance et de défense des intérêts du client ?

La dernière attribution d’un avocat en termes de succession est celle d’assister et de défendre les intérêts de son client. Cette mission varie en fonction de la procédure de règlement choisie. Pour un règlement amiable, le défenseur du cas de succession doit faire connaitre le dossier au notaire. Dans le cas où il s’agit d’une discussion avec l’avocat de la partie adverse, il doit organiser la rencontre. Il doit trouver l’accord parfait pour les deux camps. Si le règlement amiable ne marche pas, le défenseur doit porter l’affaire devant les tribunaux. À cette étape, il aura pour mission de représenter le client et de le défendre. Il doit chercher des preuves afin que la justice donne raison à celui qu’il défend. Après cette étape, l’avocat doit suivre et orienter son client sur la façon de mettre en pratique le jugement rendu. Pour un cas d’héritage, l’avocat doit aider son client à récupérer ce qui lui revient de droit. Par ailleurs, si le défenseur pense qu’il y a eu injustice, il peut faire appel.

A lire également  Le legs aux associations: un geste généreux et responsable

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*